Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 19:00

 

   Très attristées de la disparition d’Albert Kaboré, en juin 2009, les personnes en situation de handicap de Koupéla souhaitaient retrouver une activité professionnelle, leur permettant de vivre et de faire vivre leur famille. Leur situation était délicate et UNISAHEL a eu la chance de trouver en la personne d’Appolinaire Yougbaré, quelqu’un qui pouvait les soutenir et gérer les dons que l’association pouvait mettre à leur disposition. Un nouveau groupement d’artisans s’est créé sous le nom de « Wend-Yam ».

 

 

    Lors de notre mission, en juillet 2011, nous l’avons rencontré. Dans leur atelier situé un peu à l’écart de la grande route, sont installés sept métiers à tisser en état de marche, des pièces de tissage sont en cours de fabrication, pagnes principalement. Une partie de l’atelier est réservée  au travail du cuir, les pièces sont assemblées à la main, ou à la machine selon les modèles (trousses d’écolier, sacs, pouf…).  En dehors de quelques commandes directes faites par des particuliers, les différents articles approvisionnent les marchés alentours.

Teinture

 

    UNISAHEL a estimé opportun d’envoyer, un artisan à Koupéla  pour les accompagner dans leur restructuration, échanger sur les pratiques et la gestion, adapter certains produits à la clientèle européenne et augmenter ainsi leur capacité à générer des revenus. Un accord est conclu avec « Artisans du Monde » et Pascaline, artisan elle-même, gérante du magasin de Versailles, accepte de partir en mission, pour une quinzaine de jours. Rendue à pied d’œuvre, elle renoncera et mettra fin à son séjour - pour raison de santé. Climat et conditions de vie peuvent parfois mettre notre organisme à rude épreuve et ce fut le cas. Il est très regrettable que cette mission n’ait pas pu se faire. Cependant, contact a été pris et nous espérons des échanges à venir pour le passage de commandes par les boutiques du  réseau « Artisans du Monde » Ile-de-France. Malgré cette déception, nous constatons que les artisans ont retrouvé le sourire et le « cœur à l’ouvrage ».  Interrogés sur les apports que nous pourrions leur procurer leur réponse a été claire : « nous aider à trouver de nouveaux marchés ».

 

    La section de rééducation fonctionnelle qui comprend la kinésithérapeute et l’appareilleur de prothèses, continuent à dispenser soins et savoir faire afin de soulager les plus démunis. La kiné a investi dans un hangar que nous avons visité et l’appareilleur dans du petit matériel pour réaliser les prothèses. Quant aux anciens vendeurs en pharmacie communautaire,  ils ne peuvent plus exercer ce commerce, qui répond désormais  à de nouvelles normes d’exploitation. Nous les incitons à se regrouper et ils sont actuellement en démarches pour créer leur propre association et ouvrir un commerce de détail pour les fournitures de couture. Ce commerce pourrait trouver place dans la boutique actuellement louée au centre ville par l’association Wend-Yam. Le partage du loyer serait une bonne chose et l’ouverture quasi permanente de la boutique permettrait également la vente des produits de l’artisanat. 

    La situation des artisans de Koupéla s’est redressée grâce à la ténacité des personnes en charge de ce dossier, mais aussi par du financement pour la remise en état des métiers à tisser, l’achat d’outils et de fournitures, l’aide aux soins de santé, etc. Apport financier qu’UNISAHEL verse au fur et à mesure des besoins. Une nouvelle affectation du véhicule Partner, un temps mis à leur disposition, a permis de dégager les fonds nécessaires à ce nouveau départ. Nous espérons que les personnes, qui se sont regroupées autour d’un projet qu’il soit  social, artisanal ou commercial, parviendront, une fois ce soutien financier épuisé, à trouver un équilibre leur permettant une autonomie de gestion 

 

    Citons pour les remercier les principaux intervenants qui ont œuvré, depuis deux ans, pour le rétablissement des  activités au profit des artisans de Koupéla. Grâce à  leurs actions et à leur soutien, la confiance et l’espoir ont  désormais pris le pas sur les difficultés passées :

Elise Beurel, étudiante, qui a effectué un important travail de mise en relations ;

Appolinaire Yougbaré, conseiller pédagogique, médiateur ;

Jean-Baptiste Konkobo, secrétaire général du Lycée Saint Philippe de Koupéla, conseiller.

Madeleine Avrain

 

 

sac fauve- copiesacs

 

 

 

 

 

 

  pouf

 

Pouf

 

 

nappes

Nappes

Partager cet article

Repost 0
Published by UNISAHEL - dans Missions
commenter cet article

commentaires