Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 21:44

   Bernardjpg-copie-1En juillet dernier, Bernard Weber nous a quitté. Bernard un membre fidèle et actif d’UNISAHEL qui, bien qu’il ne puisse plus participer aux expéditions africaines, apportait à notre Conseil d’Administration toute son expérience et sa clairvoyance. Nous ne pouvons pas publier ici les nombreux témoignages reçus  de nos partenaires africains à qui il manifestait toujours un très grand respect et une profonde qualité d’écoute. Mais nous donnons la parole à deux de nos amis qui ont partagé des missions de terrain avec lui.

   Par delà la différence de génération, une même reconnaissance se manifeste !


En visite à l’hôpital de Bamako


     En janvier 1997, au cours d’un voyage d’UNISAHEL,  j’ai pu connaître la vraie personnalité de Bernard Weber… Jusqu’alors il était pour moi le mari d’une cousine germaine de ma meilleure amie… et le père de quatre élèves - niveau collège - de l’École Alsacienne !

Au cours de ce voyage, Bernard s’est révélé un compagnon « d’aventures » simple, original, discret, infatigable, dévoué… au calme contagieux ! Mon meilleur souvenir, avec lui, fut cette visite à l’hôpital de Bamako – en pédiatrie – par une chaleur matinale africaine, accompagnés d’un chirurgien malien passionné et chaleureux. Leurs discussions professionnelles étaient riches d’enseignement pour moi et l’autre participante du voyage, la jeune Stéphanie. À le voir se pencher avec douceur et tact vers des jeunes femmes et leurs petits à problèmes, j’ai aimé cet ami baroudeur (moustache, short, pataugas à l’appui). Conclusion : s’il y un paradis, il y est !

  Nicole Hammel

 

Bernard 2

Un baroudeur invétéré...     

       Quels doux souvenirs partagés avec "Docteur Weber", "Professeur Spiruline", ce baroudeur invétéré des contrées sub-sahariennes, du temps - trop court - de nos interactions et échanges autour d'UNISAHEL. Bon vivant, jovial, érudit, puits de sciences, désinvolte, très "lui même" comme homme, je garde en mémoire tous ces bons moments partagés avec ce pro-africain, éternellement moderne, aux énormes bacchantes déjà enneigées. Un œil rieur, prévalent un esprit définitivement tourné vers les autres, à la recherche permanente de l'apport et de l'échange, un grand quoi ! Un peu émus et orphelins, Anne et moi, avec cet espoir restant de pouvoir approcher, de loin, plus tard ce qu'il nous a donné, en exemple - intemporel et intergénérationnel, bref indémodable - l'écoute version grande amplitude et si universelle. Bravo pour son vécu : Courage et témérité, à tous ceux qui resteront dans son sillon...

   Un être a part qui après douze années, m'aura définitivement marqué moi aussi !

Jean-Charles Leclerc

 




Moringa   Bernard s’est beaucoup intéressé à la spiruline, une algue aux propriétés nutritives et thérapeutiques des plus prometteuses. Il espérait promouvoir sa culture par nos partenaires et développer une étude scientifique de ses effets sur les jeunes enfants.  Mais l’entreprise était très exigeante (culture dans une eau brassée en permanence, séchage, broyage, conditionnement et suivi régulier des enfants). 

    Aujourd’hui plusieurs de nos partenaires et notamment l’AMURT se sont tournés vers a culture de Moringa, un arbre dont les feuilles semblent avoir des propriétés analogues (photo ci-contre).

Partager cet article

Repost 0
Published by UNISAHEL
commenter cet article

commentaires

ZOZIME Jean Pierre 14/10/2015 17:00

Bravo pour les portraits du Dr Weber par Nicole Hammel et jean-Charles Leclerc qui ne pourraient être mieux dits. M WEBER avait apporté des cartons de craies 'qui avaient fait le bonheur" des enfants du Sahel. Je n'ai découvert qu'après sa mort l'importance de son investissement grâce à votre site.

ZOZIME Jean Pierre 13/09/2015 21:23

Merci à cet hommage rendu au Dr Weber, homme admirable aux qualités IMMENSES. On ne pourrait pas mieux en parler que vous ici.