Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 10:43

 

    Un reportage publié dans le magazine « Faim et Développement » d’octobre 2011 nous donne des nouvelles d’un partenaire d’UNISAHEL au Togo , SADD (Solidarité et Action pour le développement Durable) , et de son coordinateur, Yves Dossou.

   

    Nous avions suivi le combat mené par SADD depuis 2003  en dialogue avec les services de l’État pour que le code du travail s’applique aux apprentis, largement exploités par leurs employeurs, souvent des artisans. Des avancées récentes donnent l’espoir d’une amélioration du sort de ces jeunes travailleurs.

 SADD est  aussi engagé dans d’autres combats de longue haleine, dont deux sont emblématiques.

Dans la Zone Franche de Lomé, les employeurs invoquaient l’apport économique qu’ils représentent pour l’Etat pour justifier l’absence de contrat de travail signés avec leurs salariés, ouvrant la porte à tous les abus en terme de salaire, droits sociaux, et conditions de travail. La mobilisation orchestrée par SADD a finalement fait aboutir la révision de la loi sur la Zone Franche, étendant la validité du Code du Travail à tout le pays.

L’enseignement privé constitue un autre terrain d’action. Ce secteur est très développé (55% des élèves, 80% à Lomé) suite aux plans d’ajustement structurels imposés par les institutions financières, et aux carences de l’Etat. De nombreux entrepreneurs ont occupé ce terrain en privilégiant leurs profits, au détriment des droits des enseignants. En fédérant les syndicats, dont un nouveau créé suite à des formations dispensées par SADD, une convention collective a pu être élaborée et le Smig commence à être appliqué à ce secteur.

 

Formation et Dialogue

    Deux des leviers utilisés par SADD dans ces actions sont la formation et le dialogue. Pour la première, de nombreuses sessions dispensées aux travailleurs leur ont ouvert les yeux sur leurs droits économiques et sociaux. Quant au dialogue, les forums sociaux, organisés par SADD depuis 2005, ont permis à tous les partenaires sociaux face aux services de l’Etat de mettre sur la table les problèmes quotidiens des Togolais, préalable nécessaire à diverses avancées.                                                                                   

B.Ollion

 

 

      Depuis l’effort de la SADD ne s’est pas ralenti et Yves Dossou nous écrit :

     « J’étais très pris par les préparatifs du 1er Forum Social des artisans sur le thème : “ Les artisans du Togo face aux risques sociaux : quelle dynamique pour une protection sociale efficace et efficiente ? “. Cette initiative de SADD va marquer  le début de la protection sociale des travailleurs/euses du secteur de l’économie informelle au Togo (allocations  familiales, couverture des accidents de travail, congés de maternité, pensions vieillesse, veuvage, assurance maladie etc.),  un défi de taille qui va surprendre adversaires et partenaires, ennemies et amis.

    «  Je puis vous affirmer que ni les maladies, ni les coups bas, ni les calomnies ne m’ont jamais égaré du chemin que j’ai choisi, celui de la libération des exploités, des opprimés et des sans voix pour créer les conPartner SADDditions d’une véritable restauration sociale, synonyme de victoire sur l’injustice sociale et l’oppression. Les résultats des actions de SADD ont atteint le niveau de non retour et seront gravés de façon  indélébile dans l’histoire des luttes sociales et citoyennes du Togo et de notre continent l’Afrique.

    « Je ne manquerai pas de vous faire le point très prochainement en mettant en évidence comment les camionnettes partners que nous a fournies UNISAHEL ont été au cœur de ce combat. »

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by UNISAHEL - dans choses vues
commenter cet article

commentaires